Blog

Rechercher dans le blog

Market Data

Récap MWC 2018 : Sortie d'Android Go et arrivée de la 5G

App Annie

Le MWC vient de terminer et App Annie passe en revue les principaux points à retenir pour l'app économie.

Du Samsung Galaxy S9 à la nouvelle version du Nokia 8810 (ou « téléphone banane »), le Mobile World Congress (MWC) 2018 a fait la part belle au hardware.

Bien que ces nouveautés soient intéressantes, les gains en performance sont moins importants et font donc moins parler d’eux cette année. Cela s’explique essentiellement par l’évolution générale des terminaux, qui sont désormais plus puissants, plus performants et plus riches en fonctionnalités – et que leur durée de vie s’allonge. Les nouveaux terminaux suscitent moins d’entrain et les utilisateurs ont tendance à conserver plus longtemps leurs téléphones dont ils sont pleinement satisfaits.

Malgré les réactions en demi-teinte de la presse spécialisée, les annonces faites lors du MWC 2018 ont porté sur divers thèmes clairs et apportent un éclairage intéressant sur l’évolution du mobile au cours des années à venir.

Android Go va accélérer la croissance des marchés émergents

Annoncé lors du Google I/O de l’année dernière, Android Go est l’adaptation officielle d’Android Oreo pour les téléphones dont la mémoire de dépasse pas 1 Go. Le système comporte des versions « légères » des principales apps, qui tourneront parfaitement sur du matériel moins performant, consommeront moins de bande passante et utiliseront moins d’espace de stockage sur les téléphones.

Quelques nouveaux téléphones abordables exploitant Android Go ont été présentés lors du MWC 2018, notamment le Nokia 1, le ZTE Tempo Go et l’Alcatel 1X – tous sortiront au cours des mois à venir pour un prix avoisinant les 100 dollars.

Mais c’est sur les marchés émergents qu’Android Go va réellement avoir un impact, ce qui pourrait bouleverser le paysage mobile mondial. Comme nous le mentionnions dans notre rétrospective 2017, ces marchés sont le moteur de la croissance des téléchargements d’apps dans le monde.

La plupart des pays qui dominent le classement par téléchargements sont des pays émergents dans une certaine mesure. Ils connaissent – ou ont connu récemment – une phase de croissance rapide des téléchargements, portée par une forte demande en smartphones et la découverte des apps par les nouveaux utilisateurs. À mesure que la pénétration des smartphones s’accentue et que ces pays arrivent à maturation, nous anticipons qu’ils devraient suivre des marchés tels que le Japon et les États-Unis et amorcer une période de croissance rapide, tant du point de vue de l’engagement que des dépenses mobiles.

Dans les pays où une grande partie de la population ne possède pas encore de smartphone, la disponibilité d’une alternative bon marché offrant malgré tout une expérience mobile de qualité peut servir de tremplin. YouTube, Facebook, et LinkedIn proposent des versions light de leurs apps qui sont optimisées en fonction des besoins des consommateurs dans des régions où les forfaits et les infrastructures sont moins performants que sur les marchés plus matures. Lorsque le simple fait de télécharger une app de taille conséquente peut constituer un frein à l’utilisation, les terminaux bon marché et hautement performants sous Android Go peuvent accélérer la transition vers le mobile.

Lors du MWC 2018, plusieurs fabricants ont présenté des appareils sous Android Go spécifiquement conçus pour les marchés émergents. Nous citerons par exemple :

  • L’Inde, qui a connu une forte croissance d’utilisation des apps après le lancement de forfaits subventionnés en septembre 2016, va bientôt voir arriver le Lava Z50 et le Micromax Bharat Go.
  • General Mobile va bientôt lancer le GM8 Go en Turquie.
  • Transsion, par le biais de ses marques mobiles TECNO, itel, Infinix et Spice, va lancer des modèles conçus pour l’Afrique, un marché axé mobile au potentiel immense.

Grâce à Android Go, le potentiel incroyable de ces marchés devraient se développer encore plus rapidement que prévu.

La 5G arrive enfin

Plusieurs annonces importantes ont été faites lors du MWC 2018 concernant le lancement de la 5G – la prochaine révolution en matière de connectivité mobile. Ericsson a déclaré la 5G opérationnelle, annonçant notamment sa collaboration avec 38 partenaires à travers le monde pour la mise en œuvre d’essais et un déploiement commercial. Les premiers résultats devraient être pour 2018, puis se concrétiser en 2019 et en 2020. De même, T-Mobile prévoit de lancer la 5G dans 30 villes des États-Unis cette année.

Cette tendance avait commencé récemment par une succession d’annonces sur la 5G par des marques telles qu’AT&T et Verizon, South Korea Telecom (SKT), China Mobile, Ofcom au Royaume-Uni et Three en Irlande.

La technologie 5G promet de réduire la latence et d’accélérer le débit, avec évidemment à la clé des connexions meilleures et plus rapides pour les utilisateurs mobiles. Les jeux s’exécuteront par exemple mieux et le contenu vidéo ou musical sera plus rapide et de meilleure qualité. Et les implications de la 5G ne s’arrêtent pas là. Notre demande en données mobiles augmente chaque année de manière significative :

Le besoin en données mobiles devrait augmenter. 20 milliards de périphériques connectés sont anticipés à horizon 2020, par rapport à 8 milliards en 2017, et les technologies à forte bande passante sont également en pleine émergence, notamment l’AR et la VR, les voitures connectées et de nombreux dispositifs industriels.

 

Plus qu’une simple amélioration de fonctionnalité, la 5G va devenir incontournable pour les consommateurs, les commerces et les transporteurs.

 

Ces annonces doivent toutefois être prises avec précaution, car certains facteurs clés vont limiter le taux d’adoption de la 5G – au moins sur le marché des consommateurs.

 

Pour commencer, il n’existe pas encore de périphérique compatible 5G. Huawei vient seulement d’annoncer sa première puce 5G au MWC, Qualcomm n’anticipe pas un lancement des téléphones 5G sur le marché avant au moins 2019, et AT&T et Verizon prévoient même de lancer des bornes 5G l’année prochaine – ce qui compensera dans un premier temps la faible disponibilité des téléphones compatibles 5G.

Le deuxième facteur limitatif concerne l’adoption des consommateurs. Comme pour de nombreuses nouvelles technologies – ce fut notamment le cas de la 1, 2, 3 et 4G – la 5G sera une niche au départ. La pénétration du marché se fera progressivement. Ericsson anticipe 1 milliard d’abonnés 5G en 2023, ce qui est certes considérable mais ne représente toutefois qu’un peu plus de 10 % de l’ensemble des abonnements mobiles.

Par conséquent, bien que la 5G soit une technologie très prometteuse, elle n’aura pas d’impact significatif immédiat sur l’app économie, même si la perspective de voir des drones taxis volants compatibles 5G est en passe de se concrétiser.

La réalité augmentée vers une adoption à plus grande échelle

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une annonce MWC à strictement parler, Google a également annoncé au cours des derniers jours qu’elle allait clore la phase bêta de son système de réalité augmentée, ARCore pour la rendre disponible au plus grand nombre. Initialement disponible uniquement pour les téléphones Pixel, ARCore s’est désormais élargi à plusieurs terminaux Android modernes.

ARCore est une plateforme dont les développeurs peuvent se servir pour exploiter les capteurs des appareils et créer des expériences de réalité augmentée (RA). Conjointement avec ARKit d’Apple, AR Studio de Facebook et divers produits similaires développés par les géants chinois Alibaba, Baidu et Tencent, les développeurs souhaitant se lancer dans la RA disposent désormais d’une bonne base d’outils.

En dépit des nombreuses prévisions, le boum de la RA ne s’est pas encore produit. Aux États-Unis, environ 1 million d'apps de RA ont été téléchargées sur iPhone en octobre 2017. Pour contextualiser, le total des téléchargements sur iPhone s’est élevé à environ 450 millions aux États-Unis pour ce même mois.

Bien que la technologie soit prometteuse, les développeurs tentent toujours de mettre au point des expériences de RA à la fois attrayantes et fonctionnelles (par exemple, il n’est pas très confortable de tenir son téléphone contre son œil sur des périodes prolongées). Même si la sortie de Pokémon GO en 2016 a popularisé la RA et que la sortie prochaine d’un jeu mobile Harry Potter en RA devrait conforter le succès de Niantic, cette réussite n’a pas fait d’émules.

La RA en est encore aux premiers stades de son cycle de maturation, mais le MWC 2018 semble suggérer qu’elle prend ses marques. Plusieurs annonces intéressantes pourraient améliorer significativement son adoption cette année.

 

Nous anticipons un développement de la RA et de son utilité au cours des prochaines années, et le MWC 2018 a été une étape importante. Mais il reste du chemin à parcourir.

Pour découvrir plus d’études App Annie sur l’app économie, consultez notre rétrospective 2017 sur le marché des apps – l’analyse la plus exhaustive et la plus fiable de l’app économie. Si vous souhaitez consulter les données de l’app économie, découvrez la version gratuite de notre produit en vous inscrivant ici.

2018 M03 6

Market Data

Posts de blog associés