Blog

Rechercher dans le blog

Mobile Gaming

PUBG débarque en Chine et marque une nouvelle ère pour le jeu

App Annie

Au lendemain de la sortie des versions mobiles de PUBG en Chine, intéressons-nous à l'histoire du jeu et aux raisons qui en font un incroyable hit sur la scène mobile cette année.

La sortie en Chine de PUBG: Exhilarating Battlefield et PUBG: Army Attack sur l’App Store d’iOS le 9 février 2018 a mis les joueurs en émoi. Si PlayerUnknown’s Battlegrounds (PUBG) est aujourd’hui l’un des jeux les plus populaires au monde, il était jusque-là disponible uniquement sur PC et Xbox One.

Une occasion en or pour Tencent qui s’est offert les droits de la licence en novembre 2017 — annonçant une version localisée du jeu PC en plus de deux versions mobiles.

Les titres ont été développés par deux studios différents, appartenant à Tencent. Exhilarating Battlefield propose une expérience fidèle au titre original tandis que Army Attack introduit de nouveaux éléments de gameplay et met l’accent sur les combats aériens et les batailles navales

Le succès des jeux mobiles ne s’est pas fait attendre. Deux jours à peine après leur sortie, PUBG: Exhilarating Battlefield et PUBG: Army Attack devenaient les apps les plus téléchargées sur l’App Store d’iOS dans le monde, et ce, alors même qu’elles n’étaient disponibles qu’en Chine.

PUBG, c’est quoi ? Et pourquoi est-ce si important ?

PUBG — et Brendan Greene, son créateur (alias PlayerUnknown), ont largement contribué à populariser le genre « battle royale ». Un genre inauguré par des titres comme DayZ et H1Z1 qui consiste à être l’unique survivant de fusillades nourries, impliquant jusqu’à 100 joueurs. Les parties se déroulent sur une carte géante comprenant des douzaines de villes et villages à explorer sur une zone qui s’amenuise au fil du temps. Tandis que la carte rétrécit et que les joueurs poursuivent leur course à l’équipement, ils se livrent une lutte sans merci dont un seul joueur (ou une seule équipe) sortira vainqueur.

Concepteur original des mods battle royale pour les FPS PC ARMA 2 et ARMA 3, et consultant chez Sony pour la conception de H1Z1, Brendan Greene fait ses débuts en tant que développeur à part entière sur PUBG en 2016, chez l’éditeur sud-coréen Bluehole.

Disponible en accès anticipé sur Steam, le jeu fait une première apparition sur PC en mars 2017 avant de sortir dans sa version intégrale sur PC et Xbox One en décembre de la même année. Peu de temps après, le titre rencontre un franc succès. En janvier, la version PC comptait plus de 30 millions de joueurs à travers le monde et près de 3 millions d’utilisateurs actifs chaque jour sur Steam.

Une popularité qui n’a pas échappé aux autres éditeurs — au vu du nombre impressionnant de titres du genre qui ont inondé le marché par la suite (dont Fortnite qui a fait une ascension fulgurante sur PC, PS4 et Xbox One). Pendant ce temps, le genre gagnait du terrain sur les terminaux mobiles.

Un lancement fracassant sur mobile

Avant même la sortie de PUBG sur mobile, le lancement du jeu PC a fortement influencé le genre « battle royale » sur mobile. Le 8 février, à la veille de la sortie de PUBG sur mobile, c’est plus de 150 millions de jeux de type « battle royale » qui avaient été téléchargés à travers le monde sur Google Play et iOS.

« Bien avant la sortie de PUBG sur mobile, plus de 150 millions de jeux de type “battle royale” avaient déjà été téléchargés à travers le monde sur Google Play et iOS. »

Nombreux sont les titres phares à avoir vu le jour. Parmi eux : Rules of Survival et Knives Out de Netease et Free Fire de Garena Online. Des jeux qui ont vu leur base d’utilisateurs exploser au cours des derniers mois.

Plus intéressant encore : le genre Battle Royale a su démontrer son efficacité sur la scène mobile, les utilisateurs passant un temps considérable à jouer. En janvier, la durée moyenne des sessions de Rules of Survival, Knives Out et Free Fire dans le monde dépassait d’ailleurs les 10 minutes sur Android. En moyenne, les utilisateurs totalisaient ainsi plus de 3 heures de jeu par semaine. Les smartphones sont une arme redoutable pour capitaliser sur les micro-sessions et le temps libre des consommateurs. Ce temps moyen d’utilisation dépasse de loin les micro-sessions habituelles et souligne la tendance du marché mobile à adopter les mécaniques de base du core-gaming.

Une tendance qui devrait se répercuter sur les marchés émergents, où les terminaux mobiles sont légion et où le prix des PC pour joueurs et des consoles de salon sont prohibitifs pour bon nombre d’utilisateurs.

Un avenir prometteur pour PUBG sur mobile

Nul doute que PUBG aura un avenir radieux sur mobile. Rien qu’en Chine, la demande est déjà énorme et dépasse les 75 millions de précommandes pour les versions mobiles de Tencent, selon certaines estimations. Si encore aucune annonce n’a été faite au sujet d’une éventuelle sortie de l’app à l’échelle internationale, celle-ci semble néanmoins inévitable et — on l’espère — retentissante.

Nous surveillons de près le lancement chinois de PUBG et nous ne manquerons pas de publier le résultat de notre étude dans les semaines à venir. Si nos analyses sur PUBG et sur l’app économie vous intéressent ou si vous souhaitez en savoir un peu plus sur les données du marché mobile, inscrivez-vous ici pour utiliser notre outil gratuit.

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT

2018 M02 19

Mobile Gaming
Top and Trending Apps

Posts de blog associés