Blog

Rechercher dans le blog

Mobile App Strategy

Leçons apprises principaux acteurs du shopping mobile dans le monde

App Annie

Une très bonne expérience utilisateur, de l’agressivité et de la créativité sont nécessaires pour transformer une app de shopping en succès international

Si vous êtes un distributeur ou un revendeur, vous aurez sans doute à faire le choix crucial de vous étendre à l’international ou pas. Il y a énormément de raisons d’envisager cette démarche, comme le fait que le shopping mobile a réalisé sa meilleure année et que, dans certaines régions du monde, le temps passé sur des apps de shopping mobile est en plein essor. Comme nous l’avons signalé dans Les données doivent être au cœur de la stratégie mobile des acteurs du retail par exemple, les utilisateurs passent en moyenne près d’une centaine de minutes par mois sur des apps de shopping en Corée du Sud, et environ 50 minutes par mois au Royaume-Uni et aux États-Unis. Cela représente d’énormes opportunités, car de plus en plus d’utilisateurs utilisent leur mobile pour faire leur shopping.

L’ingrédient mobile pour réussir une expansion internationale

Quelles que soient vos ambitions ou vos réussites passées, il faut reconnaître que les géants du e-commerce, à savoir Alibaba et Amazon, ont réussi à devenir la référence de nombreux acheteurs dans le monde grâce à leur stratégie mobile incroyablement agressive. Ils se sont très rapidement rendu compte que les apps permettaient d’atteindre et convertir les utilisateurs accédant principalement à internet via leur smartphone. À l’heure actuelle, Alibaba et Amazon se disputent la domination mondiale. D’ailleurs, ils ne sont pas contentés de passer sur mobile : ils ont fait en sorte de proposer les meilleures expériences de shopping mobile, loin devant leurs concurrents. Les apps localisées d’Alibaba sont dans le top 5 par UAM moyen dans cinq des neuf meilleurs pays et celles d’Amazon sont dans le top 5 de sept marchés sur neuf. À ce stade, le seul marché majeur qu’ils n’aient pas encore atteint est la Corée du Sud, qui reste fidèle aux apps créées localement comme Coupang et 11st.

 

Alibaba et Amazon : des arrivées audacieuses dans de nouvelles régions

Les observateurs non avertis s’attendaient à ce qu’Amazon et Alibaba se cantonnent à leurs hémisphères respectifs : Amazon se focaliserait sur les marchés des États-Unis et de l’Europe, tandis qu’Alibaba, une entreprise chinoise, se focaliserait sur l’Asie. Évidemment, les choses ont tourné différemment.

L’app d’Alibaba destinée à l’occident, AliExpress, a connu une croissance rapide d’environ 80 % sur le premier semestre 2017 uniquement, pour atteindre 50 million de téléchargements iOS et GooglePlay dans le monde. À l’heure actuelle, AliExpress s’est hissé à une place confortable dans le top 5 des apps par UAM de smartphone en Australie, France, Allemagne, Royaume-Uni et États-Unis. L’app a notamment gagné tellement de terrain aux États-Unis au premier semestre 2017 qu’elle dépasse désormais Amazon Prime Now. Le Black Friday de l’année dernière fut la première journée où le shopping mobile dépassa le milliard de dollars aux États-Unis. On peut facilement parier qu’AliExpress se taillera la part du lion lors du Black Friday 2017.

 

Pendant ce temps, Amazon veut que ses vendeurs (dont la plupart ne vendent qu’aux États-Unis) utilisent Amazon pour s'étendre sur des marchés internationaux et propose des services pour leur simplifier la vie, tout en avançant ses pions en Asie du Sud-Est via Singapour. Le Prime Day a connu un record cet année aux États-Unis, où les consommateurs américains ont passé près de 6,5 millions d’heures sur l’app Amazon Android lors du Prime Day 2017, ce qui représente une croissance impressionnante de 60 % de la durée passée par rapport à l’année précédente. Le Prime Day a également rencontré un succès inattendu au Royaume-Uni, avec une croissance de 70 % d'une année sur l'autre de la durée totale passée sur l'app Amazon Android lors du Prime Day. Les consommateurs britanniques ont passé plus de 400 000 heures sur l'app lors de cette seule journée, soit un bond de 320 % comparé au temps moyen passé dans l'app des 30 jours précédents.

Le Japon a connu un épisode similaire avec une croissance de 65 % du temps passé d'une année à l'autre sur l'app Amazon Android lors du Prime Day. Entre la veille et le jour du Prime Day, les Japonais ont passé un total énorme de 2 millions d'heures de shopping dans l'app sur smartphones Android.

 

Même si les retailers régionaux (et particulièrement ceux qui sont brick-and-mortar) font face à une forte concurrence sur mobile des leaders digital-first du shopping dans le monde, cela ne signifie pas pour autant qu'ils doivent abandonner la lutte. Ils ont beaucoup à apprendre de leurs concurrents ; notamment qu'il est possible de lancer une app à l'international de manière très lucrative et que, dans le cas d'une entreprise brick-and-mortar, il est possible d'ignorer le commerce physique et de se concentrer sur le numérique lors d'une expansion internationale.

Les plus gros acteurs ne sont pas les seuls à tirer leur épingle du jeu

Évidemment, on pouvait s'attendre à ce que Amazon et Alibaba réussissent leur expansion internationale grâce au mobile. Pourtant, il existe énormément d'autres revendeurs et distributeurs, qu'ils soient bricks-and-mortar ou digital-first, qui ont connu le succès à l'international. Prenez Wish, par exemple : c'est un retailer américain digital-first existant depuis seulement six ans et qui est resté relativement discret, mais dont l'UAM moyen sur Android aux États-Unis a bondi de 45 % d'une année sur l'autre entre le 1er semestre 2016 et le 1er semestre 2017, et dont le nombre de sessions par utilisateur a augmenté de 15 % sur la même période de temps. Au fil des ans, Wish a grimpé au classement de durée passée en Australie, France, Allemagne et Royaume-Uni. Au 1er semestre 2017, en Australie, elle a terminé en première place des apps digital-first par UAM.

Non seulement Wish sort ses meilleurs atouts pour s’étendre à l'international, mais l'entreprise fait également preuve d'une remarquable créativité pour générer de la reconnaissance de marque sur les marchés émergents. Ce n'est pas pour rien qu'elle s'est récemment engagée sur un versement de 12-14 millions de dollars par an sur trois ans pour voir son logo affiché sur le t-shirt officiel des LA Lakers. Cette démarche ne consiste pas seulement à faire connaître la marque auprès des consommateurs américains, mais aussi des consommateurs chinois. La NBA est extrêmement populaire en Chine, au point que Tencent a fait en sorte que les fans chinois de sport puissent regarder les matchs de la NBA sur mobile.

De nombreux retailers sont nerveux à l'idée de passer leur entreprise à l'échelle globale via leur app. C'est bien compréhensible : la localisation représente un défi majeur pour n'importe quel éditeur d'appli. Cependant, rien n'est impossible et le jeu en vaut la chandelle. Pour ce qui est de préparer votre app, il faudra faire de nombreuses choses que vous faites déjà, comme estimer le marché, définir votre public cible, garder à l'œil vos concurrents et optimiser votre présence en app store. Suivez ces étapes, ajoutez une touche d'audace et de créativité et vous serez prêt à vous lancer.

Avez-vous apprécié la lecture de notre blog sur l’expansion des apps de retail à l’international ? Pour en savoir plus sur les tendances et meilleures pratiques pour assurer le succès à l'échelle mondiale, consultez Les données doivent être au cœur de la stratégie mobile des acteurs du retail, notre analyse sur le commerce dans le monde.

Téléchargez-la en remplissant le formulaire ci-dessous. Les clients qui se connectent peuvent télécharger immédiatement l'analyse.

2017 M11 1

Mobile App Strategy

Posts de blog associés