Blog

Rechercher dans le blog

Mobile App Strategy

WWWDC 2017 : nouveau design pour l’App Store et réalité augmentée

App Annie

Apple a multiplié les annonces cette année, avec des nouveautés hardware et des améliorations de plateforme. Les développeurs ont surtout retenu les mises à jour de la plateforme iOS, notamment celles liées à l’app store et ARKit.

Après le Google I/O du mois de mai consacré à l’intelligence artificielle, Apple a ouvert sa Worldwide Developer Conference (WWDC) avec une keynote riche en évènements. Cette année marque une première pour Apple, avec l’annonce de nombreuses nouveautés hardware, notamment des Macs, des iPads et même un concurrent d’Amazon Echo, HomePod. Cependant, compte tenu de la base installée, ce sont sans aucun doute les améliorations de la plateforme iOS qui ont retenu le plus d’attention. Nous allons nous pencher sur ces nouveautés, en commençant par un état des lieux de l’app store le plus rentable du monde.

Le point sur l’App Store iOS

Apple a annoncé que l’App Store iOS comptabilise désormais 500 millions de visiteurs hebdomadaires, avec à ce jour plus de 180 milliards d’apps téléchargées sur l’ensemble des plateformes Apple. Ce succès génère toutefois des problèmes de visibilité pour les apps. Pour remédier à cela, Apple proposera avec iOS 11 une expérience app store entièrement retravaillée, basée sur la curation de contenu et le contenu éditorial.

Le nouveau design de l’App Store dans iOS 11 est basé sur la curation de contenu.

While these changes will certainly enhance the impact of being featured on the app store, this is likely to

Ces changements vont certainement renforcer l’impact d’une mise en vitrine sur l’app store, avec cependant des résultats variables en fonction du type d’app. Pour bien comprendre cela, il faut prendre en compte les objectifs commerciaux d’Apple.

Grâce aux jeux et aux abonnements intégrés, le chiffre d’affaires généré sur l’App Store iOS a augmenté de 48% entre le 1er trimestre 2016 et le 1er trimestre 2017

Les services sont désormais une source de chiffre d’affaires très importante pour Apple, et l’app store joue un rôle essentiel. La grande majorité du chiffre d’affaires généré sur App Store iOS provient des achats intégrés effectués dans les jeux et des abonnements proposés en achat-intégré dans les apps de rencontre, de divertissement et multimédia. L’ajout de contenu éditorial est donc susceptible d’avoir plus d’impact sur ces types d’apps, qui ont vocation à faire passer le temps. Les utilisateurs ont tendance à rechercher des apps correspondant à cette description.

A contrario, les apps qui répondent à un besoin (covoiturage, services bancaires, etc.) sont très souvent téléchargées au moment où l’utilisateur en a l’utilité, généralement sur recommandation. Dans ce cas, il est clairement plus efficace d’avoir recours à une intelligence artificielle contextuelle (de type Siri Proactive) qu’à la curation de contenu.

iMessage intègre Apple Pay

En simplifiant le mécanisme de paiement intégré, Apple Pay a récemment gagné en popularité. Apple cherche désormais à augmenter le volume de ses transactions en intégrant une nouvelle fonctionnalité P2P dans iMessage. Une solution qui ne manque pas d’élégance, et qui peut permettre à Apple de conforter l’avance qu’elle a sur ses concurrents (avec notamment beaucoup plus de cartes de crédit enregistrées). Il sera toutefois essentiel d’étendre iMessage à Android pour offrir une solution multiplateformes attirant plus d’utilisateurs. Et même dans ce cas, augmenter le volume des paiements P2P sera un objectif compliqué à mettre en œuvre.

Les apps de communication utilisées dans les pays occidentaux, telles que Facebook Messenger et Snapchat, essaient depuis des années d’intégrer les paiements P2P. Même Google les propose depuis peu dans l’app Gmail. Mais les services dédiés tels que PayPal et Venmo (aujourd’hui détenu par Paypal) maintiennent leur position dominante. En effet, il est très difficile de modifier l’engagement et les schémas comportementaux des utilisateurs d’apps de réseaux sociaux et de communication.

Les seules apps de communication ayant réussi cette transition se trouvent en Asie, le meilleur exemple étant WeChat. Un succès qui est largement dû à la fragmentation des app stores en Chine (ouvrant la voie à la mise en œuvre d’une plateforme unifiée), ainsi qu’à une meilleure faculté d’adaptation aux variations des interfaces utilisateurs chez les consommateurs asiatiques — deux facteurs que l’on ne retrouve pas sur le marché occidental.

La réalité augmentée se généralise

Pour terminer, Apple a également annoncé ARKit, un ensemble d’outils permettant aux développeurs de proposer des expériences de réalité augmentée d’excellente qualité sur terminal iOS. Une démarche qui n’est pas sans rappeler la plateforme Camera Effects récemment annoncée par Facebook, qui permet de placer des objets virtuels dans le monde réel. On note toutefois une différence essentielle : Apple a clairement accès à une base de développeurs bien plus importante, avec le vecteur de monétisation immédiate que représentent les jeux. Un atout qui devrait donner une avance de plusieurs années à Apple en matière de jeux à réalité augmentée (si l’on fait abstraction de Pokémon GO).

Il est également intéressant de comparer les approches respectives d’Apple et de Google. Apple souhaite aider les développeurs à créer des objets virtuels réalistes et immersifs et les intégrer au monde réel. Google, en revanche, permet de mieux appréhender les éléments du monde réel avec Google Lens. Pour offrir une expérience réellement révolutionnaire, les objets virtuels doivent appréhender le monde réel et interagir harmonieusement avec lui. En d’autres termes, ces approches devront nécessairement converger à mesure que la réalité augmentée se développera. Les entreprises leaders devront apprendre les unes des autres pour faire avancer la plateforme, comme ce fut le cas pour les premières innovations du mobile.

Other Announcements and Final Thoughts

Autres annonces et dernières observations

Outres ces annonces, Apple se concentre sur l’amélioration des performances de l’iPad comme outil de productivité. Les smartphones à écran large permettent la consommation de tout type de contenu, et la création de contenu représente désormais l’ultime étape à franchir. iOS 11 apporte de nouvelles fonctionnalités à l’iPad, notamment un système de fichiers, un dock personnalisable similaire à celui du Mac, une nouvelle interface pour basculer d’une app à l’autre, une fonction glisser-déposer et une meilleure intégration de l’Apple Pencil. Avec ces nouveautés, Apple souhaite inciter les éditeurs à créer de nouvelles expériences de productivité pour attirer les professionnels travaillant sur PC.

S'il est une chose à retenir de la WWDC 2017, c’est que les éditeurs continuent de stimuler l’innovation des apps et que le marché est prêt pour la prochaine étape de croissance. Ce marché est encore jeune, et de nombreuses innovations sont encore à venir.

2017 M06 9

Mobile App Strategy

Posts de blog associés